Les champignons médicinaux : Coriolus Versicolor et Phellinus Linteus

Trametes_versicolor(mgw-02)Article 27 :

Décidément la nature n’en finit pas de nous offrir tout ce dont nous avons besoin, que ce soit pour nous nourrir ou nous guérir.

Je suis persuadé que l’organisme humain est fait pour vivre + de 100 ans en bonne santé et la maladie, la souffrance et les handicaps qui apparaissent au fil du temps ne sont que la conséquence de tout ce que nous faisons supporter à cette magnifique mécanique, résiliente mais si fragile dans son équilibre parfait.

Je suis assez agé pour avoir connu toutes les  » propagandes  » marketing des ces 30 dernieres années :  » avec le beurre tout est meilleur ……… le sucre c’est de l’energie ……..manger de la viande à chaque repas est signe de réussite sociale ……. le lait consolide les os des enfants………les vaccins sont indispensables  etc etc etc .

En réalité nous encrassons chaque jour notre organisme avec des aliments transformés, modifiés, édulcorés, épicés, colorés etc etc , il suffit de regarder une étiquette de composition d’un emballage pour être effrayé . Pourtant jamais un aliment transformé n’aura le goût d’un fruit cueilli sur son arbre ou de la fraise fraiche dégustée 5 secondes après sa cueillette mais bien sur encore faut il avoir un jardin ou le désir d’en développer un ……….d’où la création de ce site pour conseiller, aider et bien sur : motiver !!

Aucun médicament ni chirurgie ne serait necessaire avec une alimentation + proche de celle de nos ancêtres composée de légumes, fruits, noix, graines et surtout en majorité crue. Bien sûr je ne dis pas que la maladie serait inexistante mais il est certain que les maux tels que : cholestérol , diabète, hypertension et même cancer serait bien plus rares.

Mais la vie et la société étant ce qu’elle est,  la nature nous a donné des outils pour corriger les écarts inévitables et les plantes médicinales en font partie mais aussi les champignons dont les effets sont souvent bien + puissants .

Aujourd’hui je vais parler de 2 champignons stars dans les pays asiatiques pour leurs actions spectaculaires sur certains cancers. Tout d’abord, je tiens à signaler que les informations relatives aux produits  » médicinaux  » sont pléthores et malheureusement il faut fouiller très profondément pour séparer le bon grain de l’ivraie, discerner les informations sérieuse des  » copier-coller  » destinés à remplir des pages de sites qui ont besoin de  » communiquer  » .

Lors de mes recherches j’ai trouvé tout et son contraire au sujet de nos 2 champignons, jusqu’à certains sites chinois qui les vendent par sac de 20kg à un prix dérisoire sans aucun contrôle quant à leur provenance, qualité et voire même leur composition chimique.

Nous allons parler de ces 2 champignons séparément même si  leurs principes actifs sont très proches : polysaccharide-K + polysaccharopeptides (fraction-PSP).

ea1c5bd2c0d310ec15d1be804263e8fe-align-second-bottom-right1) le Coriolus versicolor : le meilleur ami de la prostate .

Une substance naturelle extraite d’un champignon, le polysaccharopeptide, semble parfaite pour le traitement du cancer de la prostate, puisqu’elle permet d’inhiber à 100 % son développement chez la souris, sans aucun effet secondaire ! 

Le cancer de la prostate, l’un des plus fréquents et donc à l’origine de nombreux décès dans les populations occidentales, pourrait bien être soigné par un simple champignon. Ce champignon, Coriolus versicolor ou Yun-zhi (en japonais) est doté de couleurs qui peuvent faire penser aux queues des dindons sauvages (d’où son nom anglais turkey tail). Il se développe sur les troncs d’arbre et est surtout connu pour sécréter une molécule dont l’intérêt pharmacologique est croissant.

Il s’agit d’un polysaccharopeptide, un sucre complexe fixé sur une chaîne d’acides aminés. Une substance active proche de celle-ci, le polysaccharide-K, est déjà extraite des champignons dans le but de traiter certains cancers (cancer de l’estomac ou colorectal).

Selon des études en cours, il permettrait ainsi d’allonger la durée de vie des malades. Pour la première fois, des travaux parus dans la revue Plos One démontrent également la très grande efficacité du polysaccharopeptide PSP (annoncée à 100 % !) dans le traitement précoce du cancer de la prostate.

* Une action préventive

Il agirait directement sur les cellules souches du cancer de la prostate. Ces cellules particulières n’ont été identifiées que récemment mais leur capacité à se régénérer et à se différencier en cellules cancéreuses semble démontrer qu’elles sont à l’origine, non seulement du développement, mais aussi de la progression des cancers de la prostate. Si les traitements anticancéreux actuels ne ciblent que les cellules tumorales déjà différenciées, laissant l’opportunité aux cellules souches du cancer de la prostate de se développer, celles-ci constituent donc une cible parfaite pour une éventuelle lutte préventive.

Les scientifiques du Queensland University of Technology en Australie ont alors d’abord testé leur hypothèse sur des lignées de cellules du cancer de la prostate (PC-3) cultivées in vitro. L’ajout de polysaccharopeptide dans le milieu de culture a mené à la réduction du nombre de cellules marquées par la présence des récepteurs cellulaires CD133 et CD44 (caractéristiques des cellules souches du cancer de la prostate), proportionnellement à la dose et au temps d’exposition à la molécule.

*Aucun effet secondaire détecté

De plus, ces lignées cellulaires perdent la capacité à former des prostasphères (des amas de cellules prostatiques) et sont moins efficaces à entraîner le développement de tumeurs lorsqu’elles sont implantées sur des souris saines (deux autres caractéristiques des cellules souches du cancer de la prostate). En d’autres termes, la substance fongique permettrait de limiter la propension de ces cellules à devenir cancéreuses.

Par Claire Peltier, Futura-Sciences

Pour info voici la  » légende  » du Coriolus :

Yunzhi (ou Yun Zhi, qui signifie «nuage champignon») a été mentionné dans le premier texte écrit sur ​​les herbes médicinales, Shennong Ben Cao Jing ,(environ 200 avant JC – Dynastie des Han) . Il est également un record dans leCompendium of Materia Medica (Ben Cao Gang Mu) par Li Shizhen(15ème siècle – dynastie Ming) : « Le noir et vert Yun Zhi sont bénéfiques pour son esprit et l’énergie vitale et de renforcer son tendon et l’os. Si Yun Zhi est pris pendant une longue période, il fera une vigoureuse et longue vie «  . Thés et décoctions faites du corps de fructification des champignons ont été utilisés pour améliorer la santé générale et la vitalité.

Vers 1965 Coriolus versicolor a été découvert par la science moderne .Un populaire (mais invérifiables) histoire qui circule sur Internet est la suivante: un ingénieur chimiste travaillant pour le japonais Kureha Chemical Industry Company Ltd , observe son voisin de tenter de se guérir du cancer gastrique après avoir été rejeté pour le traitement par les hôpitaux. L’homme se tourna vers une médecine traditionnelle , Saru-no-koshikake, un type de thé sur la base du Coriolus versicolor et l’a utilisé pendant plusieurs mois. Étonnamment, il a réussi à se guérir. L’ingénieur a été intrigué et a convaincu son employeur à enquêter sur ce champignon en profondeur. Le reste est l’histoire. Le champignon contient un type très spécifique de polysaccharide liée à la protéine, ce qui semblait être responsable de ses effets thérapeutiques.

Cette PSK (polysaccharide-Kureha) a été découvert et isolé pour la première fois en 1969 et après plusieurs années de recherche et les essais cliniques a été ratifié comme une médecine officielle sous la marque Krestin en 1977 par le ministère japonais de la Santé. Cinq ans plus tard, les Chinois ont réussi à isoler une variation encore plus puissant à partir d’une souche différente du mycélium; PSP (poly-saccharo-peptide) . En 1992-1993 PSP a été ratifié comme une médecine officielle par les autorités chinoises.

Vous trouverez ci dessous le lien vers un PDF pour qui desire consulter le rapport d’étude complet.

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0019804

Chimiopréventif Effet de la PSP grâce à un ciblage de cancer de la prostate sur les cellules souches-Comme la population

  • Sze-Ue Luk , 
  • Terence Kin-Wah Lee , 
  • Ji Liu, 
  • Davy Tak-Wing Lee, 
  • Yung-Tuen Chiu, 
  • Stephanie Ma, 
  • Irene Oi-Lin Ng, 
  • Yong-Chuan Wong, 
  • Franky

 

Résumé

La preuve récente suggère que les cellules souches du cancer de la prostate / progénitrices (SCC) sont responsables de l’initiation du cancer ainsi que la progression de la maladie.Malheureusement, les thérapies conventionnelles ne sont efficaces à cibler les cellules cancéreuses plus différenciées et épargner la CSC. Nous rapportons ici que la PSP, un composant actif extrait de champignon Turquie queue (également connu sous le nom de Coriolis versicolor ), est efficace dans le ciblage CSC de la prostate. Nous avons constaté que le traitement de la lignée cellulaire de cancer de la prostate PC-3 avec PSP a conduit à la régulation à la baisse des marqueurs SCC (CD133 et CD44) à la fois et de façon dose-dépendante. Pendant ce temps, le traitement PSP non seulement supprime la capacité des cellules PC-3 pour former prostaspheres dans des conditions de culture non adhérentes, mais également inhibé leur pouvoir tumorigène in vivo , ce qui prouve en outre que la PSP peut supprimer la prostate propriétés SCC. Pour vérifier si l’effet anti-CSC de la PSP peut conduire à la chimioprévention du cancer de la prostate, des souris transgéniques (TgMAP) qui développent spontanément des tumeurs de la prostate ont été nourris par voie orale avec PSP pendant 20 semaines. Alors que 100% des souris qui a alimenté avec de l’eau seulement ont développé des tumeurs de la prostate à la fin de l’expérience, aucune tumeur n’a pu être trouvée dans aucune des souris nourries avec PSP, ce qui suggère que le traitement PSP peut complètement empêcher la formation de tumeur de la prostate. Nos résultats ont démontré non seulement l’effet intrigant anti-CSC de la PSP, mais ont également révélé, pour la première fois, la propriété chimiopréventif surprenant de la consommation PSP oral contre le cancer de la prostate

 

 


 

Ce contenu a été publié dans remedes naturels. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Les champignons médicinaux : Coriolus Versicolor et Phellinus Linteus

  1. deschamp dit :

    ou peut on en acheter en France???

    • admin dit :

      Bonjour Joelle, je n’en ai jamais trouvé en France mais je les commande aux USA par internet , si vous le desirez je peux vous donner les coordonnées .

      Cdlt

      • Georges dit :

        Bonsoir,

        Merci par avance de bien vouloir m’indiquer l’adresse aux USA pour acheter du coriolus versicolor.

        Cordialement.

        Georges

        • Alain Hautecouverture dit :

          Bonjour Georges, j’achetais chez ORIVEDA ( oriveda.com) mai sje cherche desormais moi aussi un auyre approvisionnement moins cher . Cdlt

      • martin horric dit :

        bonjour pouvez vs mettre public ou md donner le lien pour en acheter aux usa svp
        et j’aimerais savoir ou on peut le trouver en millieu naturelle et si il est commestible?
        merci pour votre excellent travail

        • Alain Hautecouverture dit :

          Bonsoir, merci pour vos encouragements, je m’approvisionnais chez ORIVEDA , mais le prix est tres élevé , je vais chercher pour en trouver ailleurs, peut etre en Asie mais par expérience je sais qu’il faut être prudent lorsque l’on achete la-bas.

  2. Ivana dit :

    bonsoir,
    Je cherche désespérément à acheter le coriolus en gélules mais je ne trouve pas sur le net.
    Pouvez-vous je vous prie me donner les coordonnées de votre site internet aux USA?
    Vous remerciant pas avance
    bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>